Tags
Art contemporain, Art populaire, Cartographie, Fractales, Silhouettes
About This Project

Le découpage de silhouettes est une technique d’art populaire, très appréciée en Silésie, en Pologne, où mon père est née. Considérée comme un art mineur, souvent pratiquée par des femmes, elle met en avant une vision naïve du monde.

Après le départ forcé de nombreux Allemands de cette région à la fin de la Seconde guerre mondiale, un véritable commerce de la nostalgie se développe autour de cette technique, dont les motifs idéalisés et champêtres ignorent systématiquement la violence inouïe qui a marqué cette région à jamais – une ville célèbre de cette région s’appelle Auschwitz.

« Cartographies fractales » emprunte cette esthétique à travers le dessin numérique, pour y introduire une vision «fractale», «brisée» au sens étymologique du terme. Devant l’arrière-plan d’une histoire marquée de ruptures et de violence, où toute cohérence narrative a éclaté définitivement, ce projet assemble et réassemble cartes, portraits, architectures d’époques diverses (neuves et en ruines), nature et industrie de la guerre, comme pour proposer à l’infini des assemblages possibles d’un puzzle, dont le motif se répète sous des nombreuses variations mais ne trouvera jamais de version définitive.

Serie en cours, 14 montages actuellement

Dessin numérique, impression sur papier à bords frangés

(Hahnemühle Museum Etching 340 g)

32 x 48  cm

2014/2015